Interview de l’équipe de Rudy Som Inc.

November, 21, 2010
Sylvain

Voici le retour de l’interview SEO avec cette semaine une interview de Googlecleaner, que vous avez peut-être repéré sur Twitter récemment et qui est la partie émergente d’une équipe spécialisée dans la gestion de la réputation en ligne. Comme vous allez le voir, une personne bien connue du microcosme SEO français est à l’origine de cette équipe ! Je le remercie d’avoir bien voulu répondre à mes questions, et plus généralement pour sa gentillesse lors de chacun de nos contacts !

  • Bonjour GoogleCleaner, est ce que tu peux te présenter ?

On est une petite équipe derrière googlecleaner. De mon coté, Rudy, je suis passionné par le net et par le fonctionnement des moteurs, une sorte de mercenaire du référencement :o). Je gère actuellement près de 200 sites, ce qui me permet d’avoir une vision précise sur les possibilités en e-réputation. Pour monter l’offre rudysom.com, je me suis associé à d’autres passionnés du web, spécialisés dans des domaines complémentaires (communication de crise, négociation, réseaux sociaux, etc).

  • On parle partout des méfaits de la mauvaise réputation sur le web, mais concrètement, ton taff, c’est quoi ?

Justement, mon taff est lié à cette mauvaise réputation. On a tous vu des commentaires négatifs sur le net, qu’ils concernant un produit, une société ou même une personne. Si certains sont justifiés, beaucoup sont gratuits également. J’interviens donc dans ces cas là, afin de nettoyer les publications négatives, et de remettre à niveau l’image de marque du client, pour un retour au “neutre”. Il s’agit donc de dresser un plan de communication de crise, la palette des actions à mener pouvant être plus large que le référencement.

  • Est ce qu’on peut faire de la e-reputation efficace sans être un BH ?

Difficile question..D’un coté, je vois 150 agences se vantant de faire de la e-réputation, et pourtant, personne n’ose s’engager sur des résultats. Il semble donc y avoir des limites au white hat traditionnel. Pour autant, faut-il migrer éternellement du coté obscur de la force pour être efficace ? Pas nécessairement, tant que l’on connait en profondeur le fonctionnement des moteurs, que l’on est ingénieux, et que l’on teste de nouvelles solutions tous les jours… Quoi, c’est la définition du BH ? Coïncidence  :)

  • Est ce que tu as une vision pragmatique de la e-reputation (=c’est un business comme un autre), ou bien est ce que tu es dans une croisade contre l’omniprésence de Google ?

La e-réputation est en effet bien plus qu’un “business”. Même si nous n’oublions pas ce basique -nous développons aujourd’hui une offre pour les sociétés et les personnages publics via rudysom.com -, il est vrai que nous sommes tentés certaines fois de “faire justice” nous même lorsque l’on rencontre des particuliers qui payent chers des erreurs de jeunesse. Doit on porter ses erreurs toute sa vie sous prétexte que google les a référencées un jour ? Non, je ne pense pas. Il y a beaucoup à faire sur le sujet, vers les particuliers surtout, pour rendre possible ce fameux “droit à l’oubli”.
Après, pour les sociétés, c’est une autre histoire…

  • Est ce que le marché va exploser dans ce domaine lorsque tous les skybloggeurs auront grandi ? Ou bien au contraire il va mourir car plus personne ne se préoccupera vraiment de l’affichage de chacun sur le web ?

Effectivement, quand les skybloggers vont se mettre à chercher du travail, la e-réputation atteindra son paroxysme…
Néanmoins, malgré le flot d’informations qui sera disponible à ce moment là, je ne pense pas que cela rendra la sujet moins délicat. Je m’attends à ce que cela devienne comme la presse papier: selon les envies et les motivations, on piochera dans les résultats de recherche, et on en sortira des articles “entrevue”, ou des articles “le monde”. Et le net deviendra une composante de la “réputation” classique. Il faut donc mieux faire attention dès aujourd’hui.

  • Est ce que tu peux nous donner une de tes bottes secrètes ?

Du 44, timberland.

  • Pourquoi la e-réputation semble à la mode aujourd’hui?

Il est vrai que ce sujet de e-réputation se démocratise réellement ces derniers mois, et tout le monde le traite : sur le net bien sur, mais également la presse papier (libé, télérama, etc). Je pense que cela vient essentiellement du fait que le web 2.0 comme on l’appelait est passé à son stade de maturité. On a donc un 1er retour de ce que les gens ont fait de cette évolution liée aux blogs, aux réseaux sociaux, aux commentaires partout sur tout. Il y a pleins de bonnes choses à en retirer (rue89, les commentaires avant d’acheter, etc), mais nous avons également hérité des problématiques de réputation qui allaient avec.

  • Qu’est ce qui vous différencie des autres agence e-reputation ?

La plupart des agences e-réputation concentrent leur savoir-faire -et leur discours- sur la surveillance de la réputation. Il s’agit d’une démarche intéressante, même si disponible aujourd’hui via différents outils gratuits, mais qui est résolument passive. L’objectif de Rudy Som inc est justement de débuter le travail là où beaucoup l’arrêtent : vous avez constaté un dénigrement ? Nous nous occupons de redresser la situation. Vous avez un problème avec un forum, un consommateur mécontent ? Nous le gérons.
Pour prouver notre savoir faire et le caractère engagé de notre démarche, nous pouvons même garantir le résultat au client. Tout cela a un coût, évidemment, et nos prestations s’adressent donc plus aux entreprises et aux personnages publics, plutôt qu’aux particuliers, car nous nous attaquons au coeur du problème. Mais au fond, l’objectif du client, c’est bien de résoudre son problème, non ?

Merci pour toutes ces réponses, et comme d’habitude, direction les commentaires pour, justement, les commentaires ;)

Be Sociable, Share!

12 Responses to “Interview de l’équipe de Rudy Som Inc.”

Bonjour,

Qu’est que le service proposé offre sur le plan juridique?
on parle de seo, black hat, d’intervention pour supprimer le souci… cela est très vague. Mr Rudy est connu semble t il pour sa pratique du référencement en dehors de certaines limites, ces prestations actuelles sortent elles aussi du cadre classique (hacking, pression, attaque serveur, …)

Cordialement,

Carine Mullet, 22 November 2010 at 1:55

Interview très intéressante merci ! Je vais aller faire un tour sur son site. ;)

Pierre

Pierre, 22 November 2010 at 9:31

@Carine, seul Rudy peut répondre, mais je crois que si Rudy est la tête de pont, il a derrière lui une équipe avec une offre globale, donc l’offre va plus loin que la partie uniquement technique. Est ce que le juridique en fait partie ? encore une fois je ne sais pas.

Sylvain, 22 November 2010 at 11:03

Je ne vois pas comment on peut s’engager sur des résultats sans dépasser la ligne légale de la création de faux avis ?

baxxx, 22 November 2010 at 11:47

@baxxx Il y a énormément d’alternatives. Ne serait-ce que conduire des enquêtes et retenir ce qui arrange, pousser des sites tiers des tréfonds du classement vers le haut, coupler cela avec une pression juridique et commerciale… C’est couteux, mais c’est faisable.

Sylvain, 22 November 2010 at 13:04

@sylvain ca me rappelle quand les agences de ref “garantissaient” les résultats aussi…

baxxx, 22 November 2010 at 15:16

@Carine Mullet : En dehors du positionnement qui n’est qu’un des axes de travail, nous essayons surtout et avant tout de trouver un compromis avec les billets ou les sites en question. S’il y a eu un différent, l’important pour une société est de le comprendre, de le résoudre, puis de communiquer dessus. Je pense qu’en tant que client, nous n’attendons pas d’une société qu’elle soit parfaite, mais simplement qu’elle nous écoute quand quelque chose cloche.
Enfin, la partie juridique existe évidemment, en cas de dénigrement ou d’injustice, et nous n’hésitons pas à recourir à un cabinet d’avocats partenaire.

@baxxx : L’engagement sur le résultat ne signifie pas que nous sommes gagnants à 100%, mais simplement que nous croyons réellement en ce que nous faisons. C’est une démarche de professionnels avant tout, passionnés, et engagés.

Googlecleaner, 22 November 2010 at 23:05

>>croisade contre l’omniprésence de Google ?
au contraire merci Google.

Refschool, 22 November 2010 at 23:57

@Carine, seul Rudy peut répondre, mais je crois que si Rudy est la tête de pont, il a derrière lui une équipe avec une offre globale, donc l’offre va plus loin que la partie uniquement technique. Est ce que le juridique en fait partie ? encore une fois je ne sais pas.

Anne Wilkinson, 24 December 2010 at 0:10

Leave a Reply

Picture: courtesy of Abby Blank