Bravo Orange !

September, 12, 2010
Sylvain

Avec la fin des vacances et mon séjour pour le boulot à Bilbao, j’étais passé à coté de cet article de rue89 :

http://eco.rue89.com/2008/08/29/telephones-3g-comment-orange-pigeonne-ses-abonnes

Je ne résiste pas à citer ce passage (qui est une citation également d’où le double guillemet) :

« ” Oui, le 3G+ est accessible sur les ordinateurs. Notre volonté est que le débit fourni soit le plus apte à répondre aux usages. Or, les ordinateurs portables sont technologiquement plus aptes à utiliser des débits importants. Qu’un téléphone mobile aille moins vite qu’un ordinateur portable, c’est une évidence. ” » (d’après le porte parole d’Orange)

Et bien moi j’ai pris un iphone avec internet illimité chez Orange car pour moi c’est loin d’être une évidence, mais ce qui maintenant me semble de plus en plus une évidence c’est qu’après être passé de Orange à Free pour mon accès web résidentiel, je passerais bientôt chez un autre opérateur si cela continue ainsi.

Be Sociable, Share!

3 Responses to “Bravo Orange !”

“Et bien moi j’ai pris un iphone avec internet illimité chez Orange car pour moi c’est loin d’être une évidence”

Sache mon cher Sylvain que l’offre “Internet illimité mobile” chez Orange (et chez la très grande majorité des autres opérateurs mobile) n’est non seulement pas une offre illimitée, mais n’est pas une offre Internet non plus (et c’est plus grave).

Pourquoi? la réponse dans ce billet:

http://blog.fdn.fr/post/2010/03/22/Pourquoi-l%E2%80%99Internet-mobile-n%E2%80%99est-PAS-Internet

Thomas, 12 September 2010 at 22:52

Je suis bien d’accord, je me suis bien fait avoir (comme tout le monde). Je crois que chez BT c’est plus illimité qu’ailleurs (!)

Sinon mon cher Thomas, la vie est belle ?

Sylvain, 13 September 2010 at 11:32

Je reviens d’une semaine de vacances en Croatie, Bosnie et Monténégro. Je prépare tranquillement mon voyage au pays des kangourous. Je peux donc répondre par l’affirmative 😉

Thomas, 13 September 2010 at 13:51

Leave a Reply

Picture: courtesy of Abby Blank