Les (petits ou grands) tracas des scientifiques “juniors” (1/?)

August, 13, 2010
Sylvain

Attention, provoc gratuite et petit énervement du jour !
La période des recrutements est passée, donc maintenant je peux balancer sur les arguments de mauvaise foi divers et variés que j’ai pu entendre… Souvent tout cela n’aboutit pas au meilleur recrutement possible. je mets aussi en vert des arguments à mon sens tout à fait valide.

091215-shooting-yourself-in-the-foot

le candidat a beaucoup publié mais surtout avec des gens forts et connus, je doute qu’il ait vraiment fait quelque chose… si tu vois ce que je veux dire…”.
Je vois bien, cher collègue, que tu préfères recruter un tocard, fais comme tu veux…

“Oui, je vois bien que ce candidat a 345 papiers pendant ces 3 années de thèse, mais avec ça il ne viendra pas chez nous”
Le sous entendu étant bien sur qu’il sera pris au CNRS. A mon avis c’est plutôt à l’étranger qu’il partira celui là…

“Il a un très bon dossier mais est encore jeune, on le recrutera dans quelques années”
Je parie une bouteille de Dom Ruinart que celui là aussi on le retrouvera plus à l’ouest.

“OK il a une publication à STOC tout seul, mais bon il n’en a qu’une en 3 ans, alors bof”
J’ai modifié le nom de la conf, mais c’est l’idée (STOC est une des deux meilleures conférences en algorithmique et complexité). Là on touche un travers actuel : peu importe ce que l’on publie et où on publie, seule compte la quantité. En 2002 c’était différent, quand j’ai eu une publi à LICS, un collègue plus âgé m’a dit que je venais de garantir l’obtention de ma thèse…

“C’est un local, c’est non”
C’est plus complexe cet argument, Il est la plupart du temps raisonnablement valide (entre deux candidats équivalents je pense qu’il faut privilégier le non local pour mélanger un peu le milieu)  mais aboutit parfois à donner nos meilleurs éléments aux voisins des facs d’à coté, voire de plus loin !

“C’est un normalien/x/centralien/autre école, donc il sait enseigner”
Et oui, j’ai entendu cet argument !

“Oui, il n’est pas le meilleur scientifiquement, mais sa maitrise de la technique truc fait qu’il nous permettra de prendre une grosse avance dans le domaine”
C’est tout à fait recevable, cela veut dire que l’équipe de recrutement va améliorer ses résultats grâce au recrutement, et n’oublions pas que le but d’un labo, c’est de produire des bons résultats scientifiques.

“Ce candidat est un excellent enseignant, il sait enseigner avec pédagogie les matières les plus complexes, il veut s’investir dans les tâches pédagogiques, faire de la recherche n’est pas sa priorité”
Là encore, si ce n’est pas un marché de dupes je signe de suite, nous avons besoin de ce genre de gens.

Be Sociable, Share!

One Response to “Les (petits ou grands) tracas des scientifiques “juniors” (1/?)”

Pendant ma thèse j’ai assisté à un truc du genre:

Un post-doc, bon sans être fulgurant, se fait faire mirroiter un poste au labo.
1er année : “oui mais non, il est ps local, la il nous faut un local”
2e année : “oui masi non, il est local, il a qd meme fait son post-doc ici. Pas de local hein”
3e année : le gars passe un papier dans *la* conf d’automatisme et fait genre Best Paper. A cours d’arguments nazes, il est recruté.

Pas mal :€

Joel F, 19 August 2010 at 6:48

Leave a Reply

Picture: courtesy of Abby Blank