Technologies et internet, quel impact environnemental ?

June, 8, 2017
Sylvain

Aujourd’hui, vu la dégradation exponentielle de notre planète Terre, tout le monde fait des efforts pour réduire son impact environnemental. Recyclage des déchets, réduction de l’emprunte carbone, restriction de la déforestation… On pourrait croire qu’une activité internet ne contribue que très peu à cette aggravation de l’écosystème, mais qu’en est-il vraiment ?

La protection de l’environnement prend un nouveau tournant

Il y a de ça quelques décennies, le monde commençait à réaliser que l’impact environnemental des activités humaines devenait critique et qu’il faudrait bientôt initier des solutions à ce problème croissant. On parlait alors de réduire la quantité d’emballage des produits, de faire le tri de ses déchets et de jeter ses ordures organiques dans un compost.

Maintenant que l’internet et les technologies ont tellement évolués, ces notions sont devenues très basiques et la notion de protection de l’environnement a pris un tout autre tournant. Alors qu’autrefois on appuyait qu’il fallait préférer envoyer un mail plutôt qu’un courrier afin de réduire la quantité de papier consommée, aujourd’hui on nous rappelle qu’un mail envoyé équivaut à une heure d’ampoule à basse consommation allumée. il n’est donc pas évident pour les consommateurs de savoir quelle est la bonne attitude à adopter.

Les smartphone, un fléau pour l’environnement

Premier fléau actuel de notre écosystème : les smartphones. Comparés à la première génération de téléphones portables, les smartphones de nos jours sont bien moins résistants qu’avant, menant les Français à renouveler leur accessoire bien plus souvent.

Les sénateurs Marie-Christine Blandin (écologiste) et Jean-François Longeot (UDI-UC) ont d’ailleurs réalisé un rapport estimant que plus de 100 millions de téléphones seraient inutilisés dans nos tiroirs. Heureusement, certains acteurs commencent à prendre conscience de ce fléau et proposent de recycler des smartphones inutilisés. C’est le cas de Volpy, une application de recyclage mobile qui récupère votre ancien téléphone contre rémunération.

L’internet est-il une technologie durable ?

Quant à l’internet, il est difficile de se faire un avis. Certes, grâce aux ventes en ligne, il est possible de réduire considérablement son utilisation de transports. Mais il faut bien garder en tête que même les plus petites tâches demandées à son ordinateur consomment de l’énergie.

Les chiffres sont parlants : alimenter son ordinateur portable pendant un an équivaut à un trajet Paris-Londres en avion. Un mail envoyé, 4 grammes de CO2. Mais la palme d’or revient aux recherches Google, qui représentent pas moins de 7 tonnes de CO2 par jour !

Avec un accès à internet qui devrait couvrir la quasi totalité de la population mondiale d’ici 2035, il est urgent que chacun commence à prendre conscience que l’internet et les technologies, bien qu’ils aient leur part d’effets bénéfiques sur l’environnement, ne sont pas pour autant ses meilleurs amis et qu’il faudra bientôt prendre des mesures conséquentes afin de pallier à ce problème.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Picture: courtesy of Abby Blank