Création d’une SARL

November, 10, 2017
Lucie

Qu’est-ce qu’une SARL ?

La SARL est un sigle qui désigne une société à responsabilité limitée. Celle-ci offre une simplicité et une flexibilité à ses créateurs que les autres types d’entreprises n’offrent pas, en permettant aussi une prise de risque moindre en cas d’échec.

Les différentes étapes à suivre dans la création de la SARL

La création d’une Société à responsabilité limitée est assez facile, mais il faut quand même suivre les étapes obligatoires liées à toute création d’entreprise.

  • Dans un premier temps il faut rédiger des statuts qui permettront de cadrer l’activité de l’entreprise, et les relations entre associés. Ces statuts doivent contenir la dénomination sociale, le capital et le siège social de l’entreprise.

 

  • Une fois les statuts signés, il faut publier un avis de création de SARL dans un journal d’annonces légales en spécifiant sa forme, son nom, le capital social, et les données concernant le gérant.

 

  • Pour valider définitivement la création de votre entreprise, il ne reste plus qu’à déposer le dossier d’immatriculation au Registre du commerce et des sociétés contenant les statuts, la parution au journal d’annonces légales, le formulaire M0 et une pièce d’identité au Centre de formalités des sociétés. Il est désormais obligatoire de préciser dans un document spécifique l’identité des bénéficiaires effectifs de la société, c’est-à-dire les associés détenant plus de 10% du capital.

Les obligations comptables à réaliser dans le cadre d’une SARL

Les obligations comptables démarrent très tôt lors d’une création d’entreprise, car dès que vous décidez du montant à porter au capital et de sa forme, il va falloir réaliser des traitements comptables.

Il existe plusieurs types d’apports : numéraires, en nature, ou en industrie. Les apports numéraires peuvent être libérés en plusieurs fois : 20% à la création, et le reste dans les cinq ans qui suivent. Ils seront bloqués sur un compte ou auprès du notaire en attendant l’arrivée du Kbis de l’entreprise.
Les apports en industrie doivent être listés au niveau de la comptabilité.

Attention, en cas d’apports en nature il faudra aussi faire appel à un commissaire aux comptes.

Après ce premier rapport à la comptabilité, il faudra continuer à travailler avec un comptable afin qu’il puisse tenir les livres comptables obligatoires et réaliser les bilans et comptes de résultats.

De plus, le comptable pourra garder un œil sur les paies, la DSN et tenir à jour la TVA.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Picture: courtesy of Abby Blank