Interview de Sylvain d’AxeNet

May, 3, 2010
Sylvain

Aujourd’hui c’est lundi, et le lundi c’est interview sur le blog (et oui, nouvelle habitude).

Sylvain Richard, que j’interroge aujourd’hui, est devenu très rapidement une figure des blogs SEO français (il est par exemple troisième du top des blogs SEO sur Wikio). Il dirige l’agence de création de site internet AxeNet et vous pouvez retrouver chaque dimanche des billets toujours intéressants sur son blog SEO. J’ai croisé Sylvain lors d’une soirée seosphere, et je peux vous dire qu’en plus d’être très intéressant dans son approche du métier de référenceur, c’est un homme charmant et sympathique, ce qui ne gâche rien (non, il ne m’a pas payé ;)). Enfin, il faut bien le dire, Sylvain a la chance d’avoir le plus beau prénom du monde, je me devais donc de l’interviewer parmi les premiers !

Mais maintenant place aux questions.

  • Bonjour Sylvain (beau prénom!), peux-tu nous dire rapidement qui tu es ?

Bonjour Sylvain 🙂
En quelques mots, je suis le dirigeant fondateur de l’agence web AxeNet. j’ai commencé à me passionner pour les possibilités que me semblait offrir le web en 1996. j’ai construis mes premiers sites personnels à cette époque.

Après avoir longtemps travaillé dans les domaines vente et marketing, en 2000, je décide de faire de cette nouvelle passion mon métier. 4 ans plus tard, je créé l’agence web AxeNet.

  • Si j’ai bien compris, à l’origine tu es dans le métier du développement web, et beaucoup moins dans celui du SEO ? Est-ce toujours le cas ?

En fait, c’est le SEO qui m’a amené à travailler dans la création de site. En 2000, je me suis dit que de soit-disant professionnels du référencement étaient parfois moins bons que moi. Je me suis donc lancé avec la casquette « commercial-conseil-marketing-référenceur » et me suis entouré de free-lances plus spécialisés dans le développement et le graphisme.

L’agence AxeNet a conservé cette logique consistant à prendre en charge les projets dans leur ensemble. Nous assurons le conseil sous l’angle marketing pour les projets qui nous sont confiés. Nous gérons de front la réalisation graphique, les conseils en ergonomie, le développement et l’optimisation SEO des sites de nos clients. Nous assurons ensuite le référencement OffPage selon leurs attentes.

AxeNet comporte aujourd’hui des spécialistes dans chaque domaine, et travaille encore avec des free-lances que nous connaissons de longue date.

  • Que penses-tu de l’état de ces deux secteurs ? Est-ce que le SEO professionnel décolle enfin ?

Je suis convaincu que l’optimisation SEO d’un site se pense dès le début d’un projet. Nous réalisons donc très peu de prestations SEO seules.

Dans les faits, je pense que notre approche est relativement rare. Les agences de référencement ont donc à mon avis de très beaux jours devant elles.

La visibilité sur les moteurs de recherche ou dans les réseaux sociaux est encore pour longtemps une des clés majeures de succès sur le web. Elle permet surtout à de nouveaux acteurs d’investir un business avec des coûts de communication qui restent un peu moins élevés que dans la vraie vie.

  • Tu t’investis beaucoup dans la communication : blog (maintenant très bien placé chez nos “amis” de Wikio), sponsoring d’un concours SEO, forte présence sur les forums… Est-ce une stratégie d’entreprise ? Pour le plaisir ? Si c’est le premier cas est-ce que la notoriété amène de nouvelles affaires, ou bien est-ce que cela permet d’augmenter le ROI (euh, je veux dire augmenter les tarifs ;))

Mon passé marketing m’a appris que les actions de guérilla-communication sont souvent très intéressantes en terme de ROI. Lorsque l’on y réfléchit bien, la gestion d’un blog ou la présence sur certains lieux incontournables nécessitent des investissements assez faibles en rapport de la notoriété qu’ils peuvent rapporter.

Je les crois aussi bien plus efficaces dans la mesure ou ces moyens de communication permettent d’humaniser fortement la vision que les prospects peuvent se faire de notre entreprise. Ces prospects nous perçoivent comme de vraies personnes de chair et d’os, capables d’émotion et surtout comme de vrais conseillers humains qui vont pouvoir les accompagner dans leurs problématiques spécifiques.

Bien évidemment, le plaisir n’est jamais loin, et c’est sans doute le secret de la réussite. D’ailleurs, je pense que la plupart des référenceurs font en partie ce métier par plaisir ou par passion.

Je me permettrais d’ajouter que de nombreuses personnes qui ont été mes maitres à penser il y a 7 à 10 ans, se trouvent derrière moi dans ce classement Wikio. Ils ne sont pas devenus mauvais, il faut donc relativiser ces positions.

  • Comment vois-tu le futur du SEO ? Est-ce que tu penses que le métier existera encore dans quelques années (où alors est ce que Google nous aura tous fait disparaitre ?)

En fait, on peut jouer sur les mots et différencier le SEO du SMO, du SEM, etc.

Pour ma part, je regroupe souvent tout cela dans les notions de référencement ou de visibilité.

En ce sens, je pense que tant que le réseau Internet existera et que l’on pourra en tirer du business, la visibilité restera un incontournable pour tous les acteurs.

Que ce soit sur Google, Facebook, Twitter où ailleurs, les entreprises devront trouver des moyens de toucher le consommateur.

Elles auront donc toujours besoin de professionnels maitrisant les arcanes de la « trouvabilité ». Bien évidemment, le métier évoluera comme partout. Les mécaniciens deviennent bien des informaticiens.

  • Aurais-tu un conseil SEO à nous faire découvrir aujourd’hui ? Un de tes meilleurs secrets ?

Ce type de question m’a toujours fait rire. Très sincèrement, des secrets, je n’en ai pas. Aujourd’hui, que ce soit sur le blog AxeNet ou des dizaines d’autres publications, la plupart des techniques sont largement diffusées. Il suffit de taper la requête « untitled document » dans Google pour se rendre compte que toutes ces belles informations restent souvent lettre morte.

La vraie différence se fait, je pense, sur l’expérience et la quantité de travail. C’est d’ailleurs le cas dans de nombreuses activités. C’est cette expérience qui fait que l’analyse d’un cas sera judicieuse et les solutions à mettre en oeuvre seront efficaces.

Le conseil que je me permettrai de donner, c’est de conserver systématiquement le doute dans votre esprit de référenceur. Ne jamais croire qu’une méthode est efficace pour la vie et pour tout le monde. Faites toujours preuve d’humilité, rien n’est jamais définitivement acquis.

Et voilà ! Je remercie Sylvain pour ces belles réponses.
Be Sociable, Share!

11 Responses to “Interview de Sylvain d’AxeNet”

Super interview! Merci aux 2 Sylvains!

Marie, 3 May 2010 at 8:18

Très belle interview, c’est toujours intéressant d’avoir la vision d’un gérant d’une agence web.

Marian, 3 May 2010 at 9:20

Super interview!
@Sylvain,

Quels étaient tes maîtres à penser ?
Perso pour moi c’est Paul et Aurélien pour le ref et Julien pour le marketing. 😉

discodog, 3 May 2010 at 11:52

Bonjour Rudy !

Et bien quand j’ai commencé (tu ne savais même pas encore ce que spam voulais dire car tu étais trop petit pour connaitre les Monty Python) Olivier Andrieu par exemple, faisait partie des rares personnes à publier quelque chose au sujet du référencement, j’ai longtemps été accro.
Assez vite ensuite, est apparu Oliviez Duffez (je sais qu’il est de bon ton de taper sur WRI, mais la lecture du forum m’a appris des tas de choses, et j’y ai rencontré des gens très bien)

Plus tard (tu avais grandi)j’ai beaucoup suivi la prose et les exploits de deux frères ennemis, Sébastien Billard et Laurent, le premier que l’on ne présent plus et le dernier oeuvrant avec la Dark Seo Team. J’avais été bluffé par le “vol du PR” de Google.

Bien évidemment, Paul et Aurélien font partie des gens que j’apprécie beaucoup, pas seulement pour leur compétences SEO d’ailleurs, mais pour leurs valeurs.

Julien est un “petit jeune” qui monte bien 😉 coté marketing en effet.
Mais je lui fait la tête depuis ce matin car je n’ai pas pu lui DM sur Twitter car il ne me suis pas 😉

Bon, au passage, je remercie encore Sylvain pour cette interview.
A ce sujet, il fait aussi partie des gens que j’admire, même si je décroche parfois sur certains de ces articles, ma bosse des maths est bien plus petite que la sienne 🙂

Sylvain, 3 May 2010 at 15:39

Ça se confirme : Sylvain c’est un bon. Un bon professionnel avec une belle âme.

Philippe @ HTML5 Débloque-notes, 3 May 2010 at 17:26

Ta réponse m’a bien fait rire !!! 😀 😉 😆

Perso, quand j’ai débuté, wri ne m’a rien appris, et je ne supportais pas l’ambiance, on se croirait dans un internat… 🙁

Par contre, la sphère j’ai tout de suite kiffé. ^^

discodog, 3 May 2010 at 23:02

Oui, mais la sphère, c’est arrivé bien plus tard si je ne me trompe. Wri était le seul forum français au départ. Aujourd’hui, les référenceurs ont un peu plus de lieux de rencontres.

Sylvain, 4 May 2010 at 6:47

On peut féliciter Sylvain, dont le blog est maintenant premier du top wikio SEO. Ca ne sert certes à rien, mais bon…

Sylvain, 5 May 2010 at 22:50

En fait, ça rapporte un BL PR6 qui ne durera certainement pas, mais bon, 1er, c’est tout de même flatteur 🙂

Sylvain (AxeNet), 6 May 2010 at 9:55

Bonne interview de Sylvain qui ne fait que confirmer ce que je pensais

Sylvain est une personne de Qualité
avec des valeurs
et c’est le plus important
🙂

Eric, 7 May 2010 at 8:58

Leave a Reply

Picture: courtesy of Abby Blank