Quelle est la différence entre la sophrologie et l’hypnose ?

May, 8, 2020
Sylvain

Lorsqu’on évoque la sophrologie, il existe parfois une confusion avec le yoga ou l’hypnose. Quelle est la différence entre la sophrologie caycédienne, c’est-à-dire instituée par Alfonso Caycedo, et l’hypnose qui se pratique comme thérapie ?

Quels sont les points communs entre la sophrologie et l’hypnose ?

La sophrologie tire ses origines de l’hypnose : lorsque le Docteur Alfonso Caycedo invente le terme en 1960, il désigne l’ensemble des techniques d’hypnose et leur application thérapeutique. Il est donc normal que la méthode de l’une rejoigne l’esprit de l’autre.

L’hypnose comme la sophrologie sont des techniques de thérapie douce. Elles n’impliquent pas de manipulation physique : le sophrologue et l’hypnothérapeute accompagnent le patient par la voix au cours d’une séance, et le guident dans son chemin vers sa conscience. Dans les deux cas, le patient est invité à se retrouver dans un état de conscience situé entre la veille et le sommeil, qui permet une meilleure relaxation de l’esprit.

Quelles sont les différences entre la sophrologie et l’hypnose ?

Si l’objectif de la sophrologie et de l’hypnose est commun, l’étude de la conscience, quelle est la différence majeure entre elles ? A quel niveau se situe-t-elle ? Il s’agit du chemin emprunté : l’hypnose tente de s’adresser à l’inconscient du patient pour résoudre les problèmes de la conscience, tandis que la sophrologie tente d’établir un lien entre le corps, l’esprit et la conscience pour permettre d’améliorer la santé globale du patient.

Finalement, l’hypnose est centrée sur le problème alors que la sophrologie s’intéresse à l’état de la personne. Le bien-être se doit d’être optimisé : entre les exercices de respiration, de relaxation et de méditation, le patient doit se retrouver en position de mieux gérer sa vie et sa dynamique face au monde, et de réduire son stress général.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Picture: courtesy of Abby Blank