L’effet « grosse cochonne »…

September, 26, 2008
Sylvain

Bon, vous allez me dire que c’est bien racoleur encore comme titre, que j’essaie de faire venir la masse laborieuse et lubrique des voyageurs nocturnes (ou pas) du web. En fait oui et non, j’ai lu il y a peu « le blog d’un webmaster freelance » (http://blog.legizz.com/), et je suis tombé sur un billet qui parlait des visiteurs venus depuis Google via des requêtes « de cochonne », comprendre via des requêtes pornographique.
Après enquête, j’ai eu l’impression qu’être en 7eme page de google pour un requête telle que « grosse cochonne » amenait environ 50 visiteurs par jour au blog en question, je me suis donc interrogé sur les « masses » de la pornographie sur le web. Je vais vous livrer quelques statistiques que j’ai trouvé, avec les sources quand elles existent (pas de sources = légende urbaine pas exclue, les source sont en couleurs dans mon texte). Ces statistiques ne sont pas la pour donner une idée de ce qu’est globalement le business X dans le monde, mais bien d’expliciter les chiffres concernant le web.

  • en 2006, les revenues des sites X américains a été de 2,84 milliards de dollars (internet filter review 2006)
  • en 2006, « sex » a été la première requête adulte avec plus de 75 millions de recherches (c’est aussi la première tout court d’ailleurs). Derrière arrive « adult dating » (30 millions), « porn » (24 millions) et « sex toys » (16 millions). L’une de ces requêtes est majoritairement féminine (« adult dating »), ce qui devrait faire réfléchir les webmasters de sites de rencontres. En tout cas, avec de tels volumes l’effet de la cochonne s’explique tout seul… (internet filter review 2006)
  • 25% des requêtes sur les moteurs de recherches sont pornographiques (source : Internet Pornography Statistics: 2003, David C. Bissette) alors que 12% des sites du web sont des sites adultes (internet filter review 2004)
  • En 2005, 75 millions de visiteurs uniques par mois consultaient des sites web pornos (en 2004 le chiffre était de 38 millions environ)
  • 2,5 milliards de mails de spam porno circulent par jour (Pornography Statistics, Family Safe Media, 2003)
  • 75% des gens ont vu accidentellement un site web porno au boulot, dans 55% des cas à cause d’un pop-up et dans 25% des cas à cause d’un lien dans un e-mail (Fifty Percent of Workers Spend Nine days a Year on Personal Surfing at Work. Cerberian Inc. and SonicWALL, 20 July 2004). Ca paraît gros quand même, genre les gens cliquent par accident sur les liens dans les spam porno, surtout que cette étude proclame aussi que cet accident est arrivé plus de 10 fois à 15% des salariés d’entreprise ! En fait, selon internet filter review, 20% des hommes et 13% des femmes reconnaissent visiter des sites pornos depuis leur ordinateur de bureau.

Bref, vous aurez compris que la recherche coquine a l’air de bien occuper les foules. Alors que faire pour booster votre site de canne à pêche ? Un bon vieux cloacking avec pour l’utilisateur une 301 vers votre site de canne à pêches, et pour Google une page stuffée de keywords charcutier (charcutier – cochonne, une blague qui restera dans les annales – mouhahahaha) qui permettra de driver du trafic (mais non qualifié) chez vous…

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Picture: courtesy of Abby Blank